Québec : Tout est encore possible

Maintenant que le repêchage est terminé, tous les yeux des partisans de hockey se tourneront sur la saga des Coyotes de Phoenix qui perdure à Glendale, car la date limite du 27 juin 2012 (http://www.azcentral.com/video/1697682988001) imposée par la LNH à la Ville de Glendale et au groupe de Greg Jamison, approche à grands pas. Gary Bettman devra rapidement prendre une décision pour déterminer l’avenir des Coyotes, et ce, avant le 1er juillet 2012, date à laquelle la période de signature des agents libres commence dans la LNH.

La LNH a actuellement deux options : elle garde l’équipe sous-tutelle à Glendale une année de plus si Glendale accepte de lui verser un autre montant de 25 M$ par année, malgré ses problèmes financiers ou bien elle déménage l’équipe à Québec.

Les villes de Seattle, de Kansas City, de Markham et de Toronto ne sont pas des options valides en ce moment, soit en raison de l’absence d’un propriétaire intéressé ou de la présence d’un aréna trop désuet.

Quelle sera la décision de la ligue?

Tandis que la saga se poursuit, s’allonge, s’éternise et se prolonge depuis 2009, la lumière au bout du tunnel pour les partisans des Coyotes semble encore bien loin.

En ce moment, Greg Jamison n’a pas l’argent nécessaire pour acheter les Coyotes et ses investisseurs mystérieux ne peuvent toujours pas être identifiés. Qui veut investir dans du hockey dans le désert? Qui veut mettre de l’argent dans une équipe qui perd de 25 à 40 M$ par année dans une ville où le hockey est loin d’être une passion?

Ceux-ci attendent peut-être que la ville leur paie un total de plus de 400 M$ pendant 20 ans pour décider de mettre leur argent dans ce projet?

Vont-ils accepter d’investir

– Si un référendum sur l’entente entre Jamison et Glendale risque d’avoir lieu?

– Si une bataille juridique sur l’entente et le budget est présentement en cour?

– Si la ville se dirige vers la faillite et risque de ne plus pouvoir payer le locataire dans quelques années?

– Si au moins six des sept prochains membres du conseil municipal, incluant la mairesse, seront remplacés l’an prochain par des conseillers qui semblent en défaveur avec cette entente et le budget actuel?

– Si la porte de sortie avant la fin du contrat de 20 ans (déménager l’équipe) leur coûtera 350 M$?

– Si la prochaine saison de la LNH est menacée par un lockout?

– Si on peine à remplir les gradins même avec des promotions de billets donnés ou encore des billets vendus à des prix aussi bas que 5 $ en saison régulière?

Cette semaine, les fonctionnaires de Glendale ont envisagé d’offrir l’hôtel de ville et le poste de police principal en garantie pour obtenir un prêt de 41 M $ afin de couvrir les dettes liées au sport. (http://www.azcentral.com/community/glendale/articles/2012/06/23/20120623glendale-weighs-option-cover-sports-debt.html)

La ville utiliserait l’argent pour effectuer les payments à la LNH et peut-être faire des paiements sur le stade Camelback Ranch, le stade de baseball d’entraînement printanier de la ville.

La LNH aimerait tellement que cela fonctionne à Phoenix, que Jamison aille l’argent et des investisseurs solides, une ville qui dépense beaucoup d’argent sans qu’il y ait une bataille juridique ou une contestation populaire, un bon soutien des partisans et des bancs toujours remplis là-bas. Toutes des choses qui ne sont pas présentes dans le désert. Et pourtant, la LNH s’entête à essayer de sauver cette franchise qui a perdu beaucoup d’argent chaque année depuis ses débuts à Glendale.

Avec la convention collective qui vient à échéance en septembre 2012, la LNH veut certainement régler la situation des propriétaires à Glendale afin d’éviter les distractions, car la nouvelle convention aura des répercussions importantes sur le partage des revenus, ainsi que sur le cap salarial.

Veut-on vivre tout cela un an de plus du côté du bureau des gouverneurs de la ligue?

La semaine dernière…

Joe Cobb, un citoyen de Glendale, a commencé à recueillir des signatures pour tenir un référendum sur le bulletin de vote de novembre dans le but de renverser la décision du Conseil municipal de Glendale visant à octroyer une entente de prêt pour l’aréna de plusieurs millions de dollars sur 20 ans à un acheteur potentiel des Coyotes de Phoenix (Jamison). http://www.yourwestvalley.com/glendale/article_e9bec15c-bc99-11e1-a5cd-0019bb2963f4.html#.T-TMQlrIo_V.twitter)

Le calendrier provisoire de la LNH a été publié en incluant les Coyotes de Phoenix malgré l’incertitude qui plane autour de l’équipe. (http://www.nhl.com/ice/fr/schedulebyseason.htm)

Cependant, des rumeurs prétendent que la LNH a élaboré plus d’un calendrier dans l’éventualité où elle devait déménager les Coyotes avant la saison prochaine puisque la LNH a déclaré à plusieurs reprises qu’elle ne voulait pas posséder la franchise en difficulté pendant une autre saison.

La rencontre entre Patrick Roy et Gary Bettman pour déjeuner à l’hôtel la journée du repêchage était-elle un hasard? C’est la question qu’on se pose. Cependant, il est évident que Gary Bettman avait une intention bien claire en s’exposant ainsi à la vue des journalistes. Un message à Phoenix? Si Bettman avait voulu parler avec Patrick sans partir de rumeurs, de spéculations ou de vague médiatique, il l’aurait rencontré en privé. Donc, c’est logique d’affirmer que c’était soigneusement préparé.

Le ton changeant de Bettman et Daly cette semaine en a dit beaucoup également.

Bettman était visiblement irrité après la sortie de la réunion des gouverneurs et a admis ne pas être en mesure de signer une entente en ce moment avec Greg Jamison, faute d’argent. Dans une entrevue radio de Pittsburgh, Gary a évoqué la possibilité que la Goldwater Institute gagne  sa cause, que la ville perde les Coyotes et que le blâme soit mis sur ses épaules… Il était visiblement en colère envers la Goldwater Institute et il ne s’en est pas caché.

Bill Daly, lui, a évoqué les autres options à envisager s’ils ne s’entendent pas avec le groupe Jamison très bientôt. Celui-ci ne parlait plus de cette façon depuis que la LNH avait annoncé qu’elle allait de l’avant pour négocier avec Greg Jamison en mai dernier. Il a recommencé ce discours la semaine dernière.

La suite de cette interminable saga dans un Twitter près de chez vous!

Texte écrit par Daniel Blanchet (@mxdan316) et Fred Poulin (@FredPoulin98) en collaboration.

Version anglaise ici: http://thehockeywriters.com/hockey-quebec-city-everything-still-possible/

Advertisements

8 avis sur « Québec : Tout est encore possible »

  1. Excellent travail, Daniel et Fred. Merci de nous tenir informé.
    Je ne suis pas certain que Bettman tienne tant que ça à garder les Coyotes. Il veut seulement donner l’impression. Il ne veut pas avoir l’odieux de la perte d’une équipe pour une ville. 2 raisons:
    1. Pour sa crédibilité face aux autres gouverneurs (va-t-il nous appuyer jusqu’au bout quand notre équipe va aller mal?)
    2. Pour éviter les poursuites de Glendale qui lui ont versé 50 millions au cours des 2 dernières années. Si je me souviens bien, madame la mairesse avait « pétée sa coche » il y a quelques mois, en disant à Bettman qu’il n’y avait toujours pas d’investisseurs sérieux. Elle avait menacé de poursuivre la LNH.

    Il devait donc livrer la marchandise pour ces 2 raisons. Est-ce qu’il y croyait? Est-ce même ce qu’il voulait? C’est certain que le sud des US était son projet. Mais il est peut-être résigné depuis des mois…

    De toute façon, d’une façon ou d’une autre, on veut nos Nordiques!! Je dis NOS, même si je ne suis pas de Québec. Je demeure à Trois-RIvières et travaille à VIctoriaville. Beaucoup de gens du Centre-du-Québec et de la Mauricie souhaite le retour des Nordiques. On va être avec vous quand « le ref va dropper le puck au premier faceoff » 🙂

    Sébastien

  2. Bon travail. Par contre, au point ou nous en sommes, je crois que la LNH opter pour la stabilité et garder le club la bas encore une autre année… Ce sera intéressant de voir si la ville acceptera de donner 50M$ et de voir si les gens vont supporter l’équipe même si elle risque d’être moins compétitive.

    La question que je me pose, c’est POURQUOI est-ce que la LNH fait tout ça pour les Coyotes alors qu’ils n’ont rien fait de semblable lorsque c’était les Trashers d’Atlanta qui étaient dans le pétrin… Bettman dit pourtant qu’il ne déménage une franchise seulement qu’en dernier recours… Pourtant, je n’ai pas vu beaucoup d’effort être déployés de la part de la LNH pour garder les Trashers à Atlanta…

    Si vous avez une réponse, ce serait intéressant!

    • La LNH n’aime pas envoyer un message qu’ils déménagent facilement des équipes sans avoir tout tenter pour les sauver… Ça pourrait créer de mauvais précédents. Exemple: La ville de Glendale a construit un amphithéâtre pour eux. Si la LNH décide de quitter quelques années après et laisser un éléphant blanc, que la ville n’a pas fini de payer, ils seront dans une situation difficile. Ils sont sujet également des poursuites judiciaires. Ils doivent donc se protéger au maximum…

  3. On nous disait la semaine dernière que GWI et la ville devait revenir en cour jeudi (le 21) et nous n’avons eut aucune nouvelle d’aucun média … Je ne comprend pas que personne ne nous ait fait un compte rendu quitte à simplement nous dire que ça n’a pas eut lieu … Avez-vous une mise à jour là-dessus ?

    • On a annoncé qu’ils ne retourneraient pas en cour, seulement une date pour que les 2 parties apportent les correctifs sur l’entente concernant « l’urgence ».
      On attend tous de savoir quand on connaîtra la décision… Personne ne le sait pour l’instant…

  4. Pour ma part je pense que Buttman va tout faire pour garder le club un an de plus car dans un an l’arena temporaire à Seatle sera prêt et c’est là qu’il veut aller. De plus il y a de fortes chances que la saison soit annulé ou écourtée ce qui réduirait les pertes de cette équipe de façon significarive pour la prochaine année.

  5. Ping : Hockey in Quebec City: Everything is Still Possible | The Hockey Writers

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s