La Goldwater Institute: Solide et déterminée!

Bon samedi tout le monde! 

Quelle belle journée aujourd’hui, je m’en vais profiter de ce beau temps après ce blogue!

Alors, avez-vous pu vous mettre quelque chose sous la dent vendredi? Ce fut une journée forte en émotions dans le dossier des #Coyotes et la ville de Glendale!

Pour ma part j’ai ajouté, à mon compte de tweets, plus de 300. Ça m’a valut des problèmes techniques, les mêmes que la journaliste Lisa Halverstadt. Nous avons trop tweeté, et twitter nous disait avoir atteint la limite durant la journée! Heureusement c’est revenu après quelques minutes.

Je ne passerai pas mon temps à résumer la journée d’hier, j’estime qu’il en serait trop long à vous énumérer tous les points importants. Je crois de toute façon que vous êtes déjà au courant.

Je voulais simplement parler de la Goldwater Institute, communément appelée le chien de garde des payeurs de taxes de l’Arizona. Elle parle au nom d’une majorité des citoyens en défaveur de l’entente de fou (J’ai un « comeback de Denis De Belleval!) avec Greg Jamison pour la gestion de l’aréna.

Elle voulait empêcher le vote de vendredi, car on avait violé une ordonnance de la cour qui date de 2009, en plus de certaines lois qui oblige la ville à publier TOUS les documents d’une entente publiquement pour laisser le temps aux citoyens d’étudier la dite entente. 

La juge a mentionné qu’elle n’avait pas le pouvoir d’empêcher un vote d’avoir lieu. C’est d’ailleurs ce que l’avocat de la ville avait dit dans son plaidoyer. Il avait également avoué lui-même que la cour avait le pouvoir d’annuler un vote après qu’il ait eu lieu.

La cour a reconnu que la ville avait bel et bien enfreint la loi et a suggéré à la Goldwater Institute de revenir en cour pour annuler le vote. 

La Goldwater a bien l’intention de revenir voir la juge, et ce, dès lundi! 

Selon ce que j’entend, et en étudiant les avertissements écrites de l’institut envers la ville, on étudie fortement la possibilité de poursuivre Glendale avec la présente entente car elle contiendrait des anormalités et cacherait des subventions au groupe de Jamison, chose que l’état de l’Arizona interdit dans sa loi. La clause qui interdit ce genre de subventions, se nomme la « Gift clause ». 

J’aime bien me rappeler des propos que certains qui disaient que la Goldwater Institute ne poursuivrait pas avec la présente entente, que celle-ci était solide. Hors, tous savent bien qu’elle déguise des subventions. On paiera en moyenne 15M$ à Jamison pour la gestion de l’aréna, pour un total de plus de 300M$ pendant 20 ans. Hors, il en coûterait autour de 10M$ selon certains. Et les droits de stationnements tous donné à Greg Jamison qui valaient 100M$ l’an passé dans la tentative d’entente avec Mathieu Hulsizer, est donnée gratuitement par la ville. Une autre anomalie que la GWI a décelée.

La Goldwater sait très bien que les payeurs de taxes sont majoritairement pas des fans de hockey, ou des Coyotes. Elle sait très bien aussi que même si on déguise l’entente, les payeurs de taxes s’en font passer une « petite vite »! 

J’ai bien hâte de voir la suite lundi… La LNH est certainement à bout de patience! 

Le retour des Nordiques cet été n’est toujours pas un rêve farfelue..

D’ici là, je suis content que la Goldwater Institute soit solide et déterminée!

Suivez-moi sur twitter: mxdan316

Advertisements

2 avis sur « La Goldwater Institute: Solide et déterminée! »

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s