Même avec un ou deux miracles à Phoenix, les #Coyotes peuvent-ils un jour avoir du succès financièrement?

Salut à tous, j’espère que vous avez beaucoup de plaisir à regarder les séries éliminatoires, le temps favoris des fans de hockey.

J’aimerais revenir sur ce qui a été rapporté à propos du « soldout » pour le match #1 des Coyotes.

L’équipe ne réussi même pas à faire salle comble, en 2e ronde des éliminatoires, malgré ce quà rapporté la LNH et l’équipe lors du premier match.

Habituellement, l’équipe visiteuse attire plusieurs de leurs fans à l’aréna à Phoenix. Les Blackhawks, les Red Wings… Mais lorsqu’on reçoit une équipe comme les Prédateurs,  on a une bonne idée du nombre de fans là-bas qui encouragent l’équipe locale.

La partie #1, vendredi soir, a été marqué par le retard de plusieurs fans en début de partie, alors qu’on a dû attendre jusqu’en 2e période pour voir les gradins se remplir convenablement.  Selon ce qui est rapporté là-bas, un grave accident sur l’autoroute menant à l’amphithéâtre, le Jobin.com Arena, aurait empêché plusieurs fans d’arriver à l’heure pour le match. Cependant, quelques sièges n’ont pas quand-même pas trouvé preneur de toute la soirée.

Même qu’on a pu constater que des « fans » ont quitté la rencontre avant la prolongation. Cela me fait croire que ces personnes ont pu avoir leurs billets gratuitement lors d’une de ces nombreuses promotions pour attirer des spectateurs aux matchs. Si c’était des fans de hockey, ils seraient resté jusqu’à la fin. Non?

Je ne dis pas que c’était vide, je dis que c’était presque plein, mais PAS plein.

Concernant le « soldout » annoncé par la LNH, voici en détails ce que j’ai pu constater moi-même dans la journée de ce premier match.

2 ou 3 heures avant le match,  plus de 300 billets étaient disponibles sur TicketMaster. Et c’était ainsi depuis la matinée.

Puis les billets ont été retiré de la vente sur l’internet. Probablement pour la vente au guichet à l’entrée?

Vraisemblablement, les billets n’ont pas tous été vendus puisqu’on a pu voir les mêmes sièges vides dans la section que ceux annoncés disponibles sur Ticketmaster.

Durant la partie, lorsqu’on a annoncé un « soldout », j’étais  abasourdi. On était à 300 billets minimum d’un soldout. Sans compter les 150-175 billets sur stubhub à partir de 25$ chacun, soit 30$ moins cher que le prix plancher de la vente du distributeur officiel des Coyotes. A-t-on prétendu un « soldout » pour le prestige que ce mot apporte? Quel mensonge quand-même!

On semble atteindre le « peak » de la popularité des Coyotes à Phoenix présentement. On ne réussit toujours pas à remplir l’aréna à tous les matchs des séries avec des billets à des prix normaux.

Phoenix est-il un marché naturel de hockey? À vous de juger..

Après toutes les excuses qu’on peut lire sur le web, voici ma réflexion pour finir ce blogue:

Lorsque je regarde :

            – l’article du Tenessean qui rapporte que malgré les récents succès et la grande amélioration des ventes des Prédateurs, et que ceux-ci perdent malgré tout beaucoup d’argent,

            – les  grandes pertes financières même aujourd’hui des Sharks de San Jose, symbole aujourd’hui d’une franchise qui avait de gros problème de gestion et d’assistances aux matchs, et qui a réussi à devenir une franchise à « succès » et « respectable »,

Je me demande:

Même avec un ou deux miracles à Phoenix, les #Coyotes peuvent-ils un jour avoir du succès financièrement?

Vous pouvez me suivre sur twitter via @mxdan316

Advertisements